Le parc naturel régional du Pilat (à ne pas confondre avec la dune du Pilat, à 600 km de là 😉 ) est à seulement une heure de route de Lyon, mais permet une évasion totale en pleine nature. Cette jolie balade, que je vous relate en photos dans un tout nouveau format, vaut le détour !

Du haut du crêt de l’Œillon, qui culmine à 1 364 m, c’est toute la vallée du Rhône que l’on domine. Au loin, les lumières de Lyon s’allument tandis que le soleil se couche, nous gratifiant également d’une vue imprenable sur le Mont-Blanc et toute la chaîne des Alpes. Mais comme le montrent les photos ci-dessous, il n’y a pas que la vue qui est fascinante lors de cette balade : la nature est sublime.

Des champs entiers de bruyères d’un rouge éclatant se déploient entre les éboulis de roches, tandis que les petits chemins en mousse, encore d’un vert tendre en ce début de mois d’octobre, nous donnent l’impression de rebondir à chaque pas. Le chant des oiseaux résonne dans les sapins, et l’odeur caractéristique de la pierre chauffée vient nous chatouiller les narines. Vous l’aurez compris, le parc naturel du Pilat en automne, c’est un véritable voyage sensoriel 🙂

On se promène dans le parc naturel du Pilat ? 🙂

Les lumières du crépuscule sur le versant ouest…

Mont Pilat en automne
Le soleil couchant tape sur les vitres d’une structure solitaire sur le crêt de Botte.

Même endroit, mais cette fois-ci avec un soleil (presque) au zénith !

Parc naturel du Pilat, triptyque
Du coup, j’ai réalisé deux triptyques : une sur des tons chauds, symbole d’un été déclinant…
Parc naturel du Pilat, triptyque
… Et un sur des tons froids, symbole de la fraîcheur qui s’installe.

Détails techniques

Appareil photoCanon EOS M50
ObjectifCanon EF-M 22mm f/2 STM + filtre CIR-PL slim Hoya
Villes et villages à voir dans le coinPélussin est la grande “ville” du coin où l’on trouve tout ce dont on a besoin. Malleval est une ancienne cité médiévale à 20 km du crêt de l’Oeillon.
Hébergement(s) testé(s)L’aire de camping naturelle les cerisiers, sur la route entre Maclas et Pélussin. Très chouette endroit dans une ferme avec toutes les commodités nécessaires (douches chaudes, toilettes, éviers, électricité). Coût de 19 € par nuit pour une voiture et une tente. La ferme vend des produits du coin, dont des jus de fruits ! Des poules rôdent sur le terrain, se faire réveiller par une poule qui glousse est une chouette expérience 😉 d’où cette fabuleuse citation de ce week-end improvisé “C’est ton ventre qui a grogné ?” “Non c’est une poule”.
Restaurant(s) testé(s)La crêperie La Filante, à Pélussin. Très bonne avec des tarifs raisonnables.
Comment y aller ?A partir de Pélussin, suivre le crêt de l’Oeillon. Il y a un parking aménagé tout en haut, et si vous êtes perdus, repérez l’émetteur qui se voit de loin. Une fois sur place, plusieurs chemins permettent d’aller de crête en crête !
Ressources utilesLe site “Pilat, mon parc naturel régional” vous donnera toutes les infos utiles sur ce qu’il est possible de faire dans le parc.
Parc naturel du Pilat
Hop, un p’tit bonus avec cette séance photo improvisée au soleil couchant !

Cette superbe balade est accessible à tous ceux qui ont le pied alerte, et les amateurs de VTT sont également nombreux : nous en avons croisé pas mal sur le chemin sans comprendre d’où ils tiraient leur courage, la route étant vraiment caillouteuse. Si vous décidez d’aller sur les crêtes du Pilat, profitez du lever de soleil ou du crépuscule pour prendre de jolies photos : la vue est imprenable à l’est comme à l’ouest, il n’y a qu’à changer de versant en cours de route ! Attention par contre, ça pèle :p