Sur les hauteurs de Cluj-Napoca, en Transylvanie, le vent fait bruisser les feuilles des chênes de la vieille forêt Hoia Baciu. Nous sommes au crépuscule, un 31 octobre, et la brume tombe sur la cime des arbres remarquablement tortueux. Tout est silencieux. Au loin retentit le klaxon d’un chauffeur roumain, pressé de rentrer chez lui. Vite, vite. Car le soir de Samhain, les frontières entre les mondes se brouillent. Et personne ne voudrait passer cette soirée au cœur de la forêt la plus hantée du monde, en Roumanie.

La légendaire forêt aux troncs tordus Hoia Baciu

Tout commença en 6500 av.J.-C, au Néolithique, lorsque la première colonie humaine s’installa dans ce qui deviendra, plus tard, la Roumanie. Les premières traces de cette civilisation furent retrouvées à côté de cette forêt, ce qui en fait un endroit tout particulier, riche d’Histoire et, of course, d’histoires en tout genre.

Ce n’est qu’en août 1968 que sa réputation mystérieuse traversa les frontières du pays. Un technicien militaire, Emil Barnea, accompagné de sa femme et deux amis, prit en photo ce qu’il pensait être une soucoupe volante, au milieu des arbres de Hoia Baciu 🛸 (une photo est visible ici). Des allégations aux conséquences terribles, puisque la Roumanie était alors un pays communiste, qui réprimait fortement toute croyance paranormale. Pourtant, aucune justification rationnelle ne fut trouvée pour expliquer ces photos publiées dans les journaux locaux. Emil Barnea perdit son travail dans la foulée, mais une légende était née : celle de la forêt Hoia Baciu.

Il faut dire que la forêt en elle-même a de quoi impressionner, grâce à sa célèbre marque de fabrique : des arbres aux troncs mystérieusement tordus, qui spiralent tous dans le sens horaire. Un phénomène similaire peut d’ailleurs être observé en Pologne, dans la forêt de Krzywy Las. Là encore, aucune explication logique n’a été trouvée. Il est possible que ces arbres fussent taillés pour faciliter la création de meubles arrondis (genre des chaises), mais rien n’est prouvé.

Un des arbres au tronc en spirale
Un des arbres au tronc en spirale

Quoi qu’il en soit, se balader dans cette forêt n’est pas anecdotique, et si l’on se fie aux légendes locales, personne ne se sentira rassuré en déambulant parmi les troncs courbés, si proche, mais en même tant si loin de la troisième plus grande ville de Roumanie. Je le sais, parce que je l’ai vécu : en janvier 2020, je suis partie enquêter, seule, dans le paysage enneigé de la forêt Hoia Baciu, lors d’un séjour touristique en Roumanie 🕵️. Courageuse, mais pas téméraire, je suis restée proche des sentiers qui, lors des beaux jours, accueillent une multitude de vététistes, de randonneurs du dimanche, de joggeurs et autres amateurs de pique-niques en forêt.

Car si vous parlez de la prétendue aura énigmatique de la forêt hantée aux habitants de Cluj-Napoca, la plupart vous riront au nez. Sauf, bien sûr, les quelques agences de voyages atypiques de Roumanie qui en ont fait leur gagne-pain, avec des sorties nocturnes au cœur de la forêt 😉

Petit florilège des meilleures légendes sur la forêt hantée Hoia Baciu

Le mystère de cette forêt roumaine improbable ne repose pas que sur les clichés ovni-esques d’Emil Barnea. D’innombrables légendes urbaines circulent à son sujet, et certains événements n’ont jamais trouvé d’explication cartésienne. D’où son surnom : « le Triangle des Bermudes roumain ». Allez, vous êtes prêts à frissonner un peu en ce 31 octobre ?

La disparition du berger et ses moutons

Il était une fois, un berger qui a mené ses 200 moutons pâturer dans la forêt. La Roumanie étant un pays très agricole, cela n’a en soi rien d’étonnant. Cependant, ce berger a mystérieusement disparu EN MÊME TEMPS que ses 200 moutons. Malgré des recherches intensives menées par les habitants de Cluj, il n’a jamais été retrouvé. Ni ses moutons.

Le voyage dans le temps de la petite fille

Cette fillette serait allée se balader toute seule dans la forêt (on imagine que cela s’est produit dans une époque où on laissait encore les gamins vivre leur vie sans avoir peur de croiser des dérangés du cerveau). Elle aurait disparu, toujours sans explication, mais le plus incroyable, c’est qu’elle est revenue. 5 ans plus tard. Habillée des mêmes vêtements que lors de sa disparition. Sans aucun souvenir de ce qu’elle avait fait pendant ces cinq années. Creepy.

Les sempiternelles perturbations électromagnétiques

Avez-vous remarqué que dès lors qu’un endroit est supposément hanté, il y a forcément une suspicion de perturbation électromagnétique dans l’air 👻 ? Et bien c’est le cas aussi pour la forêt Hoia Baciu. On y constate régulièrement des dysfonctionnements d’appareils électroniques, des batteries qui se déchargent d’un coup et des fluctuations de champs magnétiques. Quand on sait que ce sont des indices possibles de la présence d’un esprit, ça peut faire vraiment flipper. Personnellement, mon appareil photo a très mal fonctionné lors de cette sortie (la photo en une de l’article n’est donc pas de moi… aucune n’étant vraiment quali 😂 ). Je pense que ça a plus à voir avec ma compétence photo à cette époque que les fantômes mais bon. Les boules.

La théorie du portail dimensionnel

Il s’agit d’une théorie qui pourrait expliquer les nombreuses disparitions recensées dans cette forêt hantée. Au sein d’Hoia Baciu, il y a une grande clairière en forme de cercle appelée Poiana Rotunda. Elle est considérée comme une zone morte puisque rien n’y pousse, hormis de l’herbe. Certains pensent que c’est la trace d’un portail dimensionnel, ce qui explique aussi pourquoi les arbres alentour ont l’air déformés. C’est également à cet emplacement que la plupart des ovnis ont été observés. À ce jour, aucune étude scientifique n’a permis de démontrer une altération du sol qui pourrait justifier cette absence de végétation…

Et si Dracula était passé par là ?

Vous le savez tous, Dracula vit dans son grand château en Transylvanie et aime se repaître du sang des infortunés qui s’éloignent trop des sentiers battus 🧛. À vol de chauve-souris, Cluj-Napoca et le château de Dracula (qui est en réalité le château de Bran, dont vous pouvez retrouver un récit de ma visite sur cet article) ne sont pas bien éloignés : à peine 250 km. Alors, pourquoi ne pas imaginer une virée nocturne open-bar à Hoia Baciu ? 

Arbre peint, forêt Hoia Baciu
Une forêt qui fait clairement travailler l’imaginaire…

Au final, qu’en est-il réellement ?

Bien évidemment, chacun est libre de croire ce qu’il veut. En l’absence de preuves scientifiques tangibles, personne ne peut affirmer si oui ou non la forêt de Hoia Baciu est réellement hantée. Cependant, il est de bon ton de se rappeler que c’est un endroit qui a déchaîné les passions de nombreux scientifiques et chercheurs !

Quand les scientifiques s’en mêlent…

Le biologiste roumain Alexandru Sift a été le premier à s’intéresser de près à cette forêt. Dans les années 50, il a constitué un dossier de plus de 60 000 photos, réussissant à capturer des éléments invisibles à l’oeil nu, et a soutenu mordicus avoir observé des formes nébuleuses parmi les arbres. Malheureusement, la plupart de ses photos ont mystérieusement disparu après sa mort en 1993.

Les sensations physiques inexplicables, les murmures, visions et autres manifestations effrayantes continuèrent d’intriguer les scientifiques, dont le professeur en chimie Adrian Patrut qui ajouta de nouveaux clichés aux travaux d’Alexandru Sift, et publia un recueil des photos rescapées de cette collection en 1995 sous le nom de Fenomenele de Pădure Hoia-Baciu. Pour lui, Hoia Baciu a la capacité rare de mêler réalité objective et subjective, créant ainsi une réalité intermédiaire.

Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup y’est pas…

Personnellement, lorsque j’ai traversé la forêt, j’ai tracé. J’avais vraiment la trouille, étant donné que j’étais seule, en plein mois de janvier, avec absolument personne à la ronde, dans un pays qui n’est pas le mien. Outre l’aspect hanté de la chose (qui est déjà suffisant pour que mon courage mérite une standing ovation), j’avais peur de faire une mauvaise rencontre, car personne ne savait où j’étais 😱. En plus, il était quelque chose comme 16h (j’avais mal anticipé mon temps de trajet car ça grimpe !), et le soleil se couche tôt.

Cela dit, je n’ai croisé qu’un couple de randonneurs et un bonhomme de neige chelou. Je n’ai eu aucune vision étrange, aucune sensation de brûlure, nada. Hormis les arbres qui ont un aspect un peu bizarre (et encore, c’est pas aussi évident que dans la forêt en Pologne dont je parlais avant), je n’ai rien vu de spécial. Elle ressemble à une forêt comme une autre. Mais elle a quand même cette aura particulière qui fait que je n’ai pas osé m’attarder ailleurs qu’en lisière, avec ces petites décharges d’adrénaline, cette sensation de faire un truc fou, et pas très raisonnable.

Arbre tordu en Roumanie
Peut-on prendre une seconde pour apprécier la présence de NEIGE ? Allez en Roumanie si vous voulez un vrai hiver !

J’y retournerai, et cette fois j’oserai m’enfoncer plus profondément dans cette forêt hantée de 250 hectares. Mais pas toute seule. Parce que je suis assez superstitieuse quand je suis au milieu de nulle part et qu’il n’y a rien qui ne m’effraie plus que de mettre un esprit en colère. Ou de tomber sur un loup-garou (ouais, même en plein jour, qui sait l’impact que le changement climatique peut avoir sur leur transformation ?).

Et les touristes, qu’est-ce qu’ils en pensent ?

Avec son statut de forêt la plus hantée du monde, Hoia Baciu attire forcément les curieux qui veulent voir ça de leurs propres yeux. Je vous ai sélectionné ci-dessous quelques commentaires sur Tripadvisor qui me semblent très intéressants pour mieux comprendre l’essence de cette forêt unique.

Hanté par toutes les familles de pique-nique

De nombreuses familles semblent visiter la forêt pendant leur temps libre. VTT, randonnée, pique-nique et même barbecue ! Nous avons fait une courte promenade, nous n’avons donc pas vraiment vécu cette forêt hantée comme le racontent des histoires. Mais je peux imaginer, si vous passez plus de temps ici, cela pourrait devenir “plus effrayant” si vous ne voyez plus ces familles heureuses et que vous êtes seul.

Méfiez-vous des tiques pas des extraterrestres !

La forêt est très belle, mais j’ai une tique dans la jambe. Je conseillerais à tous les autres voyageurs de prendre les précautions habituelles concernant les tiques et, si quelqu’un se fait piquer, de consulter un médecin le plus tôt possible pour éviter tout risque de maladie de Lyme.

Un endroit plutôt triste

Ils disent que la forêt est hantée, ou un point chaud d’énergie inexplicable. Eh bien, rien ne m’est arrivé, je n’ai rien senti, pas de transe mystique, pas d’énergies fantasmagoriques, rien du tout.

Sur une seconde pensée, j’ai ressenti quelque chose : la douleur. Cette forêt n’est pas négligée. Elle est maltraitée. Beaucoup de ceux qui sont venus ici ont laissé beaucoup de déchets derrière eux, comme du plastique, des bouteilles en verre et des boîtes en métal. Puis sont venus les autres, ceux qui aiment faire du hors-piste avec leurs 4 x 4 s et ils ont détruit les pistes et les chemins de boue, ont écrasé les buissons (je ne peux pas comprendre quel genre de plaisir on pouvait ressentir en écrasant un gros buisson sous les roues de sa voiture). Avec des personnes plus sages, ce pourrait être un endroit magnifique.

Infos pratiques : comment aller à Hoia Baciu ?

La forêt se trouve non loin de Cluj-Napoca, sur les hauteurs, à l’ouest de la ville. Il est possible d’y aller à pied, mais mieux vaut prendre le bus jusqu’au musée ethnographique de Transylvanie qui est à la lisière de la forêt. Pour redescendre, c’est très sympa à pied en empruntant les « rues ». Je mets ce terme entre guillemets parce que Google Maps vous indiquera ce qui ressemble à une rue, alors que c’est en réalité plutôt des chemins escarpés perdus au milieu des ronces (mais qui portent des noms de rue quand même, allez comprendre, en Roumanie tout est possible).

Point de vue Cluj-Napoca
La lisière de la forêt, une point de vue sur tout Cluj-Napoca.

Alors, ça vous tente de frissonner au milieu de la forêt la plus hantée du monde pour Halloween 🎃 ? Il est probable que la plupart d’entre vous ne voudront pas se déplacer si loin juste pour une forêt, mais rassurez-vous : non loin de Hoia Baciu se trouve un autre endroit tout aussi intrigant. Il s’agit de la mine de sel Salina Turda, reconvertie en un parc d’attractions très bizarre. Et elle mérite à elle seule un voyage en Roumanie, alors pourquoi ne pas envisager un petit séjour touristique à Cluj-Napoca ?

Pour aller plus loin

Cet article vous a plu ? Partagez-le ou laissez un petit mot !

© Crédit photo une : Andrei / Adobe Stock
Toutes les autres photos sont ma propriété