Partir sur les traces de son film ou de sa série préférée est un moyen comme un autre de créer un itinéraire original pour ses prochaines vacances. Qui n’a jamais eu envie d’aller en Croatie pour revivre Games of Thrones, en Écosse pour se la jouer Braveheart ou en Nouvelle-Zélande pour visiter un trou de Hobbit ? Je vous propose aujourd’hui de faire du ciné-tourisme de niche en suivant les pas d’une œuvre franco-belge (injustement) méconnue, tournée presque intégralement dans les Vosges. Récemment rachetée par Netflix, la série Zone Blanche vous embarque dans un univers mystérieux, tantôt féérique, tantôt inquiétant, où la forêt joue un rôle central. Plongez-vous dans cette ambiance typique des Vosges !

Affiche de Zone Blanche
Dès l’affiche de la série Zone Blanche, l’ambiance est posée.

Ton site s’appelle Zone Blanche et tu causes de la série Zone Blanche : coïncidence ?

NDLR : Si vous voulez passer directement aux photos des lieux de tournage de la série Zone Blanche, sautez ces lignes jusqu’au prochain titre. Mais si vous faites ça, je serais triste ! 🥺

J’ai reçu ces dernières années de nombreux messages privés me demandant si j’avais un rapport avec la série TV Zone Blanche, jadis diffusée sur France 2. IL N’EN EST RIEN. La vérité est que seulement quelques mois après la création de ce blog de voyage (en 2016), toute fière d’avoir trouvé le nom Zone Blanche, cette série a déboulé sur les téléviseurs francophones, flinguant mon référencement.

J’ai donc boudé. Pendant cinq longues années, j’ai superbement ignoré tout ce qui avait trait à cette série. Elle osait EN PLUS surfer sur le thème de la forêt-brumeuse-des-Vosges, et pour moi qui aie grandi dans ladite forêt-brumeuse-des-Vosges, je l’ai pris comme un soufflet qui me provoquait dans un duel virtuel contre une série qui ne pouvait être que médiocre (à ma décharge, quand le cinéma français tente de faire du fantastique, ça finit souvent mal). J’ai donc bloqué de ma vue et de ma vie tout ce qui ressemblait de près ou de loin à cette série, sans toutefois cesser de redouter qu’un avocat de France 2 ne vienne un jour me disputer mon nom de domaine et mon nom de marque honnêtement acquis.

Et puis il y a peu, Zone Blanche a été transposée du petit écran frenchy au géant Netflix (traduite “Black Spot” pour les anglophones), invitant le monde entier à fouler le sol envoûtant des Vosges. Je ne pouvais décemment plus l’ignorer, et — dans un éclair de génie — ai décidé de prendre le contrepied de ce coup du sort : faire un article sur la série Zone Blanche, sur mon blog Zone Blanche. La première défense, c’est l’attaque.

Me voici donc, un beau soir pluvieux de juin 2021 (qui sera d’ailleurs très représentatif du reste de l’été), installée confortablement dans ma nouvelle maison au pied des Vosges, prête à plonger dans une série franco-belge qui essaye de faire du polar fantastique. Une soirée de calvaire, que j’aurais à cette époque bien volontiers troqué contre un revisionnage de Dark.

L’intrigue de Zone Blanche

Villefranche est une petite ville isolée au cœur d’une forêt gigantesque, un labyrinthe vert de milliers d’hectares rendant toute télécommunication hasardeuse. Cet endroit pas tout à fait comme les autres a ses zones non cartographiées, ses crimes, ses disparitions et autres mystères à élucider, ainsi qu’un taux d’homicides six fois supérieur à la moyenne nationale… Mais à part ça, tout va bien.

Allociné

Si un membre de l’équipe de tournage passe miraculeusement sur cet article, je tiens à m’excuser d’avoir été mauvaise langue.

La série Zone Blanche s’est avérée être, en fait, une de mes meilleures découvertes de l’année. Malgré un démarrage un peu compliqué, on se prend vite au jeu, on aime se perdre dans le brouillard de Villefranche et ses intrigues, et on comprend bien vite que le personnage principal, finalement, c’est la forêt. Des acteurs à la photographie, en passant par la bande originale simple et ultra-efficace, rien n’est à jeter. L’ambiance de Zone Blanche est vivante. Elle transpire la moiteur fraîche d’une nuit en forêt, quand on s’éloigne d’une fête sauvage en pleine nature pour retrouver ses esprits et que l’on frisonne lorsque la rosée se mêle à notre sueur. On apprécie les thèmes novateurs abordés, notamment le terrorisme écologique. L’aspect fantastique de la série est quant à lui habilement bien amené, et surtout, il n’est pas suggéré : il est vraiment là.

D’une soirée de visionnage, je suis passée à plusieurs, pour au final me faire les deux saisons de 16 épisodes en à peine dix jours. Et quand j’ai appris que la série avait été annulée et qu’il n’y aurait jamais de saison 3, j’avais envie de pleurer. Voilà, c’était l’histoire de comment j’ai retourné ma veste, cinq ans plus tard. Cinq ans trop tard.

La méga-liste des lieux de tournage de la série Zone Blanche

Quel meilleur endroit que les Vosges pour tourner une série où 80 % des plans se passent dans une forêt brumeuse ? Je suis enchantée que l’équipe de tournage ait ressenti le mystère, la magie et la terreur que peut susciter la forêt des Vosges. J’en avais déjà parlé dans mon précédent article, mais pour moi les Vosges sont exactement ce qu’il fallait pour la série Zone Blanche. C’est ainsi que la quasi-totalité des plans a été tournée aux environs de Gérardmer, le reste provient de la Wallonie en Belgique. Vous avez adoré l’ambiance de la série ? Croyez-moi, malgré un superbe travail de colorimétrie, Zone Blanche n’a rien inventé. Je suis pourtant assez méfiante vis-à-vis du tourisme cinématographique car j’ai été hyper déçue de Koh Phi Phi en Thaïlande (La Plage) et mon excursion à Malte ne m’a pas laissé un souvenir impérissable (Game of Thrones). Ici, nous sommes de toute façon très loin d’un blockbuster qui attire les foules, même si la série est maintenant accessible au monde entier.

Suivez-moi sous la canopée, et attention aux spoilers !

La mystérieuse forêt brumeuse

Les Vosges embrumées
Quand la brume serpente dans les Vosges…
Battue dans Zone Blanche
La forêt dans la série Zone Blanche
Forêt des Vosges
La forêt des Vosges dans la “vraie vie”

C’est évidemment par la forêt que je vous propose de commencer cette escapade ciné-tourisme au cœur de Zone Blanche. Pour retrouver une ambiance digne de la série TV, rien de très compliqué : allez à peu près n’importe où dans le Massif des Vosges du côté de Xonrupt-Longemer ou même plus au nord vers le Champ du Feu, et priez pour que le soleil ne vienne rien gâcher. Car les Vosges, ça se découvre et ça se ressent quand il fait moche, pas quand il fait beau, au risque de passer à côté de tout ce qui fait son charme irréel et presque flippant (un peu comme les Ardennes en fait).

Parmi les endroits les plus sympas à parcourir en mode Zone Blanche, il existe un sentier qui part du bar de l’Eldorado (voir ci-dessous) et qui s’enfonce dans la forêt à l’arrière. C’est un très beau coin pour se mettre dans le mood et pour assister au coucher de soleil dans un endroit où vous ne croiserez strictement personne.

Dans les Vosges, vous avez en plus la chance de pouvoir vous fier aux très nombreuses indications du Club Vosgien, ce qui fait qu’il est vraiment facile de se repérer lors d’une randonnée et de trouver un refuge pour passer la nuit (vous pouvez consulter la carte ici). Alors n’hésitez pas à vous enfoncer dans la forêt en marchant le long des sentiers, et priez pour que Cernunnos ne vous prenne pas en chasse 😉

📍 Partout dans le Massif des Vosges !

Le bar L’Eldorado

Le Schmalick
Le gîte Le Schmalick lors de ma visite
Bar fictif L'Eldorado
L’Eldorado dans la série Zone Blanche

Endroit mythique de la série aisément reconnaissable par son enseigne néon à moitié déglinguée, sa gérante pas très avenante et son comptoir poussiéreux, le bar L’Eldorado est probablement un des lieux de tournage les plus recherchés. La devanture ainsi que la partie bar sont en réalité issues du gîte Le Schmalick, situé au Grand Valtin. En allant sur place, j’ai appris que le lieu a été racheté et est en cours de rénovation. J’ai eu la chance immense de bénéficier d’un petit tour du propriétaire et ai vu de mes propres yeux le bar laissé en l’état après le tournage ainsi que l’enseigne néon que le nouveau gérant a récupéré auprès de la mairie de Gérardmer. Malheureusement, la bâtisse n’est plus aux normes et nécessite de gros travaux. Il est donc très possible que l’esprit du bar à la Zone Blanche disparaisse, mais vous pourrez toujours en parler au propriétaire qui est très fan de la série ! Soyez sympa, respectez son bien 😉

📍 Gîte Le Schmalick, Grand Valtin, 88230 BAN-SUR-MEURTHE-CLEFCY

La tourbière

Tourbière de Lispach
La magnifique tourbière de Lispach et sa mer d’huile…
Tourbière des Vosges
Une des tourbières dans la série Zone Blanche
Tourbière de Lispach
Des ilots de végétation poppent çà et là au cœur de la tourbière.

Quand je parle de “la tourbière”, il s’agit en fait de plusieurs endroits différents. Vous le savez déjà peut-être, mais les Vosges sont particulièrement riches en tourbières, des zones humides caractérisées par ces deux éléments :

  • un environnement froid et acide ;
  • de l’eau stagnante.

Le premier provoque la mort des végétaux, le second limite leur décomposition par l’absence d’oxygène, créant de la tourbe (très pratique en combustible). C’est donc tout naturellement que l’équipe de Zone Blanche a pensé aux tourbières pour expliquer l’état de conservation d’un certain corps dans l’intrigue de la série. On pense aussi à la scène dans laquelle le scooter de la fille disparue de Steiner a été repêché, et également à la découverte d’une ruche par la fine équipe judiciaire. Ces scènes ont été tournées a priori dans les tourbières de Lispach et de la Ténine (un peu plus au sud, les deux sont reliées). Ce sont de magnifiques endroits où poussent même des plantes carnivores. Mais attention : on ne peut qu’en faire le tour, la tourbière étant un milieu hyper fragile et dangereux. Si vous allez jusqu’ici, profitez-en pour monter pique-niquer au Hohneck et dire coucou aux chamois qui sont toujours présents le matin et le soir.

📍 Lac de Lispach, 88250 LA BRESSE

Le squat des Enfants d’Arduinna

Piscine abandonnée
La planque des enfants d’Arduinna IRL
Piscine abandonnée de Zone Blanche
La planque des enfants d’Arduinna dans la série

Avec tous ses tags et son mobilier défoncé, la planque des Enfants d’Arduinna renvoie l’image d’un vrai squat. Pour fomenter la rébellion écologique contre Steiner, la jeune génération de Villefranche a établi ses quartiers dans une ancienne piscine abandonnée, qui existe réellement. Il s’agit du bassin de thérapie d’un spot d’urbex célèbre de la région, surnommé la Clinique du Diable. Cet endroit immense est aujourd’hui encore accessible pour les amateurs d’urbex, bien que dans un état absolument épouvantable. Par principe, je ne vous donnerais pas l’adresse, mais si vous faites quelques recherches vous trouverez facilement. C’est une vraie autoroute, ne vous attendez pas à être pépouze là-dedans le week-end.

📍 Clinique du Diable

La mairie de Villefranche

Mairie de Gérardmer
Façade de la mairie de Gérardmer
Villefranche
La mairie de Villefranche (screenshot)

Nul besoin d’aller très loin pour mettre une droite fictive à Steiner ou faire irruption lors d’un conseil municipal : le maire a établi ses quartiers dans la mairie de Gérardmer, épicentre des lieux de tournage de la série Zone Blanche. Bien qu’on la voit assez peu dans les épisodes, on reconnaît bien sa façade. Si vous allez dans le coin, vous passerez très probablement par Gérardmer de toute façon, qui est très appréciée pour son lac et sa station de ski, mais aussi pour ses usines textile où l’on peut trouver du linge made in Vosges (l’industrie textile étant un des savoir-faire typiques des Vosges).

📍 Mairie de Gérardmer, 46 Rue Charles de Gaulle, 88400 GERARDMER

La scierie Steiner

Scierie de Zone Blanche
Grève à la scierie de Villefranche ! (screenshot)

La fameuse scierie que l’on voit dès le premier épisode et qui cristallise les tensions entre la clique Steiner et la populace locale se trouve en réalité un peu plus loin des autres lieux de tournage. Il s’agit de la scierie Lemaire, toujours en activité, située tout au nord du département des Vosges. Quitte à faire un tour là-bas, autant en profiter pour filer ensuite au lac de Pierre-Percée dont sa curieuse forme fait penser à une feuille d’érable canadien 🍁 Si vous souhaitez visiter une scierie des Vosges ouverte au public, je vous conseille la réputée Scierie du Lançoir qui se situe juste à côté des principaux lieux de tournage de Zone Blanche.

📍 Scierie Lemaire, 10 rue de la Haie L’abbé, 88210 MOUSSEY

La cascade du bébé

Cascade de Zone Blanche
Dans la série, c’est THE spot pour s’exercer au lancer de bébé (screenshot)

Si vous avez vu la série, vous vous rappelez peut-être de cette scène de la première saison où un bébé est jeté dans les eaux tumultueuses sous le regard horrifié de Laurène. Je n’ai pas eu l’occasion de m’en approcher encore, mais il s’agit du Saut du Bouchot : une cascade de 28 mètres.

📍 Saut du Bouchot, Route de Gerbamont, 88120 SAPOIS

Le camping de Cora et Bruno

Camping de Zone Blanche
Une scène tournée à la Tête des Cuveaux (screenshot)

Lorsque Bruno emmène Cora passer la nuit dans la forêt, on a droit à une superbe vue sur la vallée de la Moselle depuis un promontoire rocheux qui culmine à 783 mètres. De curieux bassins se sont creusés dans la pierre à cause du ruissellement des anciens glaciers, donnant un aspect très original à cet endroit. Et pour ne rien ôter au caractère mystérieux de la série, c’est aussi un lieu réputé pour son magnétisme (comme bon nombre d’autres spots dans les Vosges où bon nombre de cultes païens ont perduré pendant très longtemps). Pour lui rendre visite, il faut aller à la Tête des Cuveaux. De nombreux itinéraires de randonnées vous proposent de passer par cet endroit.

📍 Les Cuveaux, Route du Croc, 88510 ELOYES

La gendarmerie

Gendarmerie de Zone Blanche
Une gendarmerie qui inspire confiance… (screenshot)

Situé en Belgique, je n’ai pas encore pu visiter ce coin. Il s’agirait a priori de l’ancien dépôt TEC de Nivelles. Difficile de vous donner plus d’indications, je crois bien que l’endroit est bouclé… Si vous avez plus d’infos, merci de les partager en commentaire !

📍 Ancien dépôt TEC, 1400 NIVELLES, Belgique

La carrière de déchets industriels

Carrière de Quenast
La carrière dans la série Zone Blanche (screenshot)

La carrière est l’endroit où les Steiner enfouissent des trucs pas très “green” en mode ni vu, ni connu. Les différentes scènes des deux saisons ont été tournées dans la carrière belge de Quenast, dont l’histoire remonte au 16e siècle. Une carrière qui fait partie des plus gigantesques d’Europe, et que l’on peut trouver en Belgique côté Wallonie. Apparemment, on peut la visiter : de quoi allier tourisme cinématographique et découverte d’un endroit remarquable !

📍 Carrière de Quenast, rue de Rebecq 42, 1430 REBECQ, Belgique

Carte récapitulative des lieux de tournage de Zone Blanche

Bien sûr, il existe encore des tonnes de lieux de tournage, comme le bureau du procureur, les différents points de vue sur Villefranche et bien d’autres. Mais soit je n’y avais pas accès, soit je n’ai pas trouvé les informations. N’hésitez pas à laisser un commentaire pour m’aider à enrichir ce guide des lieux de tournage de la série Zone Blanche, ou à m’envoyer des screenshots en meilleure qualité si vous en avez 😄

Quelques ressources pour prévoir un séjour ciné-tourisme dans les Vosges

Cet article vous a donné envie de découvrir les Vosges ? Aidez-moi à le faire connaître !

© Tous droits réservés