AsieCarnets de route

Revivez 20 jours en Thaïlande racontés en 40 photos !

Festival de tourisme 2019 de Bangkok

Me voici de retour de l’ex-royaume de Siam ! Armée de mon nouvel appareil photo hybride (un Canon EOS M50), j’en ai profité pour faire quelques clichés d’une meilleure qualité que sur mes précédents articles sur la Thaïlande. Donc cette fois-ci, pour changer, pas (trop) de palabres, mais du visuel légendé après une féroce sélection sur mes 2 000 photos de Thaïlande !

Koh Lanta, l’île paisible aux 1 001 bars de plage

Ah, Koh Lanta… Ses plages, ses restaurants les pieds dans le sable, ses massages devant le soleil couchant… Comment ne pas tomber sous le charme de cette île, je vous le demande ! 😎

Oui, mais : tout cela est bien joli, mais rester sur la côte Ouest signifie grosso modo avoir pour seule préoccupation le choix du bar de plage où s’installer. Bon je caricature un peu : Koh Lanta reste furieusement mignonne et placide même dans les coins à touristes, malgré son coût de la vie bien plus cher que dans le Nord. Cependant, je m’étais juré de retourner à Koh Lanta pour découvrir la côte Est de l’île, plus sauvage, plus pépère : c’est à présent chose faite, et en plus j’ai eu la joie de pouvoir faire l’apprentie-guide pour mon conjoint qui n’avait pas pu m’accompagner la première fois !

Koh Lanta old town
La côte Est de Koh Lanta a été marquée par la présence des gitans de la mer. Les maisons, restaurants et boutiques sont donc sur pilotis ! Ici, c’est “Old Town”. A voir absolument !
Old town, Koh Lanta
Une jolie allée entre deux boutiques à Old Town.
Village de Koh Lanta
En poussant un peu plus au Sud, nous nous dirigeons vers les villages de pêcheurs (et voyons notre premier serpent sur la route, JOIE).
Village de pêcheurs, Koh Lanta
Dans ces villages côtiers, on vit les pieds dans l’eau en permanence ^^
Gasoline, Koh lanta
Un peu partout sur l’île (très prisée des scooters), on trouve des étagères contenant des bouteilles d’essence (ici à 35 baths, soit 1 €). Les habitants de Koh Lanta semblent avoir du mal à se mettre d’accord sur l’écriture de “GASOLINE”. On trouve des fois “GAS”, “GAZOLINE”, et même “KASSOLIEN”. J’ai eu envie de faire un bingo spécial, mais j’ai pas eu le temps de tout recenser 🙁
Restaurant à Koh Lanta
Hop, on revient sur la côte Ouest, avec cette ambiance si particulière des restaurants de plage !
Pour finir, Koh Lanta est bien sûr l’occasion d’aller chatouiller les poissons 😉

Chiang Mai, home sweet home

Je vais éviter de vous refaire un pamphlet dithyrambique sur cette ville (il y en a un déjà disponible ici !), mais il faut quand même le souligner : j’adore Chiang Mai, et maintenant mon homme aussi. Je pensais que la magie créée lors de ma première visite de 10 jours allait s’estomper, et bien non ! Elle s’est même renforcée ! Je suis sûre que j’y reviendrai une 3ème fois car je n’ai toujours pas réussi à en faire le tour !

Mais alors, que Chiang Mai a-t-elle de si particulier ? Je dirai que se perdre dans ses ruelles est un vrai plaisir, tout est beau, ça ne pue pas comme à Bangkok, les massages à 5 €, les innombrables excursions possibles… et la BOUFFE bon sang ! (*pleurs nostalgiques*)

Temple à Chiang Mai
Impossible d’aller à Chiang Mai sans voir des temples bouddhistes. Il y en a un littéralement tous les 100 mètres. La ville en compte 300, bon courage pour tous les faire !
Temple à Chiang Mai
Dans celui-ci, on allume des bougies pour faire une offrande.
Temple à Chiang Mai
En plus de ces temples, on trouve des mini-sanctuaires partout : tout bon hôtel ou entreprise qui se respecte en a un. Ici, les offrandes consistent en des bouteilles d’eau Nestlé ou 7-Eleven (la chaîne de supermarchés la plus importante du pays). C’est un concept.
Art in paradise, Chiang Mai
Le musée très rigolo Art in Paradise vous propose de devenir acteurs du décor grâce à de savants effets d’optique. Très avant-gardiste, le musée a à présent sa propre application de réalité augmentée qui permet de donner vie aux œuvres !
Ruelle de Chiang Mai
La ruelle dans laquelle était notre premier hôtel, en plein centre-ville. Le machin bleu et blanc à gauche est un distributeur d’eau potable : on en trouve un peu partout.
Night market de Chiang Mai
Chiang Mai, c’est aussi des marchés de rue très réputés. C’est le meilleur endroit pour faire ses emplettes. Et parfois on tombe sur des arguments marketing un peu étranges, comme ce bébé perroquet.
Street-food Chiang Mai
Bien sûr, la street-food a aussi une place importante. On y trouve vraiment de tout. Même des baguettes et croissants. 😂
Cours de cuisine à Chiang Mai
Puisqu’on parle de nourriture, c’est aussi THE PLACE TO BE pour prendre un cours de cuisine. Pour préparer son estomac à engloutir 6 plats, voici un petit appetizer local : le Miang Kam. Le but est de mélanger toutes les saveurs : on prend un peu d’échalote, de piment, de citron vert, de gingembre, de cacahuètes, de noix de coco grillée, on met tout ça dans une feuille de bétel et on arrose de sauce avant de tout manger cul sec ! Un régal 🙂
Trek à Chiang Mai
Pour retrouver la forme après autant de folies, nous sommes partis en trek pendant 3 jours dans la montagne, à la dure. Ce fut de loin la plus belle expérience de ma vie en voyage, à tel point que j’en ai fait un article complet 😉
Chiang Mai de nuit
Malheureusement, il y a aussi des coins à Chiang Mai où la tranquillité s’évapore pour laisser place aux bars à touristes bruyants. Si vous n’avez pas envie de devoir vous laver les yeux au vitriol en voyant des (vieux) Occidentaux avec la main collée aux fesses d’une (jeune) Thaïe, évitez le coin de Thapae Gate, à l’Est de la vieille ville.
La nuit à Chiang Mai
La vieille ville, quant à elle, est vraiment super agréable à parcourir de nuit. Les jeux de lumière avec les innombrables lampions et guirlandes transforment tellement le paysage que l’on avait du mal à reconnaître notre chemin quand nous avons emprunté la MÊME RUE, de jour, le lendemain. On tombe sur de beaux bijoux urbains également 🙂
Festival des ombrelles de Bo Sang
Nous nous sommes rendus au festival des ombrelles de Bo Sang, à 30 min de Chiang Mai. Nous en avions vaguement entendu parler et n’avions donc aucune attente particulière. Et bien sachez que ce festival m’a terriblement émue tellement il était fou ! Il y avait un défilé de costumes magnifiques, moult chars à ombrelles, des danses folkloriques, de la street-food à tomber par terre, et pratiquement aucun touriste !
Festival des ombrelles de Bo Sang
Voici un exemple de char. Les ombrelles sont vraiment mises en valeur, et toute la rue principale est redécorée pour l’occasion. Essayez vraiment d’y faire un saut si vous êtes dans le coin ! Vu la qualité du moindre festival en Thaïlande, je vais organiser mon prochain voyage en fonction de ces événements et non de la météo 😀

Kanchanaburi, si c’était à refaire… Bah je ne le referais pas !

Point prononciation !

La rivière “Kwaï” se prononce “Kouééé”. Si vous dites “Kwaï”, on vous rira au nez car cela désigne le buffle, mais aussi les parties génitales ! 😂

Kanchanaburi a été ma grosse déception du voyage. Nous avions décidé de faire un stop dans la région pour profiter encore de la campagne avant de rentrer à Bangkok, mais on s’est rapidement aperçu que la ville en elle-même n’avait pas grand-chose à offrir, mieux vaut pousser un peu plus loin pour bénéficier des paysages et des randonnées.

Ce que je lui reproche, c’est d’être extrêmement polluée, pas vraiment jolie et plombée par la même chaleur suffocante que celle de Bangkok. On s’y est vite ennuyé et nous avons fini par lever le camp plus tôt que prévu pour rejoindre Ayutthaya, juste après avoir (quand même !) été dans le fameux parc national d’Erawan et vu le pont de la rivière Kwaï qui se trouve dans la ville même.

Marché de Kanchanaburi
Comme toute ville Thaï qui se respecte, Kanchanaburi a un marché où il est difficile de slalomer entre les stands disposés au petit bonheur la chance, les scooters qui traversent le marché, les poulets etc.
Rivière Kwai
L’attraction locale est les maisons flottantes qui sont tractées par des petits bateaux. Beaucoup de ces maisons sont des karaokés pris d’assaut par les touristes !
Voici le fameux pont de la rivière Kwaï, avec son train toujours en activité ! Des plateformes de sécurité sur tout le long du point permettent de se mettre à l’abri quand il arrive.
Cascades d'Erawan
Les cascades d’Erawan, dans le parc national du même nom, sont l’occasion d’une balade très sympa à l’ombre. Il y a 7 cascades à visiter, et pour voir la dernière, il va falloir un peu de doigté et un pied sûr pour l’atteindre 😉
Cascades d'Erawan, Thaïlande
Voici une partie du sentier entre la cascade n°6 et la cascade n°7. J’ai beaucoup aimé ce petit parcours d’obstacles (et il y a même des singes !).
Cascade d'Erawan
Un autre cliché des cascades d’Erawan (je ne sais plus laquelle… honte sur moi).

Ayutthaya, l’ancestrale capitale

Nous ne comptions pas particulièrement passer par Ayutthaya mais on se félicite d’avoir changé d’avis 🙂 Nous n’y avons pas passé beaucoup de temps (24h tout au plus) mais ça nous a suffi pour prendre plaisir à parcourir les anciennes ruines khmères et profiter d’un dernier marché de rue.

Ruines d'Ayutthaya
Une vue globale du type de ruines que l’on trouve à Ayutthaya. Ces ruines sont réparties en plusieurs sites et il est courant d’aller de l’un à l’autre en vélo !
Ruines d'Ayutthaya
Quand je vois ce type d’architecture, j’ai l’impression d’être dans un Tomb Raider. J’adore !
Détail d'une ruine Khmère
Il y a aussi pas mal de statues à visiter dans ces ruines. Beaucoup ont perdu la tête !
Câble électrique en Thaïlande
Je profite que je n’ai pas beaucoup de photos d’Ayutthaya pour faire un aparté sur les câbles électriques, grâce à mon homme qui fait le cobaye pour vous montrer l’étendue de la “chose”. Ici, le câble arrive à hauteur de sa tête, ce qui en soit est déjà inquiétant mais passons, du haut de ses 1m87 peu de gens peuvent l’égaler, et encore moins les Thaïs. Nous en avons vu beaucoup aussi qui étaient sectionnés, dénudés, et traînaient par terre ou qui pendouillaient en plein milieu d’un trottoir (je parle toujours des câbles et non des Thaïs). Attention donc à regarder devant vous quand vous marchez, l’électrocution n’est jamais bien loin 😀

Bangkok, la surprenante mégapole

Etant une adepte des petites villes, j’ai tendance à fuir les capitales, encore plus quand elles sont aussi bruyantes, polluées et étalées que Bangkok. Pourtant, j’ai été surprise d’apprécier Bangkok. Si la ville ne m’avait pas marquée lors de mon premier passage en Thaïlande, j’ai découvert une tout autre facette de cette mégapole !

Mon secret ? J’ai pris cette fois le temps de juste flâner dans les quartiers d’habitations et ai découvert le fantastique festival du tourisme dans le gigantesque parc Lumphini (je remercie Michael de Thailandee sans qui on serait passé à côté 🙂 ). Un événement surprenant qui s’adresse plutôt aux Thaïs pour leur donner envie de faire du tourisme dans leur propre pays. Une nouvelle fois, c’était un festival de dingue : les Thaïs savent mettre les petits plats dans les grands quand il s’agit de mettre l’ambiance ! 🎇

Danses traditionnelles Thaï
Une guinguette version asiatique lors du festival de tourisme.
Ambiance du festival de tourisme de Bangkok
MANGEEEEEEER ! Et de beaux costumes en prime 😉
Café Thaïlandais
La Thaïlande produit un café reconnu mondialement (du robusta, majoritairement). Du coup, des cérémonies du thé version café ont eu lieu lors du festival du tourisme 🙂
Artisanat de Thaïlande
Outre la nourriture, de nombreux artisans venus des 4 coins de la Thaïlande sont venus présenter leur savoir-faire !
Poulet de Bangkok
Revenons à nos poulets : cette photo est importante car elle illustre le fait que tout le monde semble avoir un poulet en Thaïlande, même en plein Bangkok. Celui-ci est attaché sur sa poubelle. On pense que c’est un porte-bonheur, car nous avons vu plusieurs statues de poulets devant des magasins et hôtels.
Habitations de Bangkok
Le saviez-vous ? Bangkok est surnommée la Venise de l’Asie, car de nombreux petits canaux (appelés klongs) parcourent la ville !
Quartier Nana à Bangkok
Cette photo vous surprendra peut-être encore plus quand vous apprendrez qu’elle a été prise à Ploen Chit, le quartier des ambassades et des hôtels de luxe.
Garagiste de Bangkok
Un joyeux bordel dans cette échoppe de pièces de rechange pour scooters !
Electricien à Bangkok
Pour clore cet album photo, je vous propose une minute de réflexion sur cette intervention du réseau électrique de Bangkok. #OKLM #YOLO

J’espère que ces photos de Thaïlande triées sur le volet vous auront donné un aperçu suffisant de ce vaste pays pour vous donner envie d’y aller, sans trop en montrer non plus pour vous laisser beaucoup de belles surprises une fois sur place 😉

Si vous cherchez des retours d’expérience sur la Thaïlande, n’hésitez pas à vous référer également à ma série de trois articles sur Krabi et Koh Lanta, Chiang Mai et Koh Tao !

La photo bonus de Thaïlande

Elephants en Thaïlande
Hey, vous croyez quand même pas que j’allais partir sans mettre une photo d’éléphant ? 😂

One comment

  1. Ouaiiis ! Du bonheur ! D’accord avec toi sur le fait de planifier en fonction des festivals, il y en a tellement et les Thaïs savent vraiment faire la fête ! Le festival des fleurs et le Nouvel An chinois à Chiang Mai étaient magnifique ! Mais bizarrement j’ai pas cliqué aussi vite avec Chiang Mai qu’avec Pai, ou même Bangkok. J’ai adoré les klongs de Bangkok, ses rues paisibles, et Pai j’y serais bien restée encore deux semaines tellement c’est le pied ! A Chiang Mai j’ai trouvé une mignonne petite guesthouse tout en
    bois, entourée de plantes et de grenouilles, moins chère que des auberges bruyantes et impersonnelles. On ne
    se croirait pas au cœur de la ville ! C’est après avoir découvert les cours d’acro yoga gratuits dans le parc et quitté un peu la ville pour gravir Doi Suthep que je l’apprécie un peu plus. Pareil pour Kanchanaburi, j’ai plus apprécié la région dès qu’on est sorties de la ville. Seul regret : ne pas avoir pris de photos quand on y était tous ensemble ! J’ai complétement zappé ! En plus j’ai perdu ma carte SD avec toutes mes photos et vidéos de la Thaïlande et de l’Australie depuis six mois
    Tes photos font plaisir à voir et j’ai hâte de lire ton compte-rendu de votre excursion ! 🙂
    Des bisous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Top