Carnets de routeEurope

À tous ceux qui se demandent si Lille, c’est une belle ville

Sous ce magnifique titre se cache une des questions les plus demandées selon Google quand on tape la requête « Lille est-elle ». Et il est vrai que c’est la première chose que je me suis demandée quand j’ai appris que j’avais gagné le droit de participer au salon des blogueurs de voyage en avril 2019. Alors, Lille, c’est joli comme ville ? Ma foi, bien plus qu’on ne pourrait le penser !

Je me souviens encore de l’excitation qui m’a envahie lorsque j’ai reçu, en octobre 2018, un email me disant que j’avais été sélectionnée pour venir au salon des blogueurs de voyage 2019. Je ne vous raconte même pas mon état quand j’ai appris, quelques mois plus tard, que j’avais EN PLUS été choisie pour participer à un blogtrip tous frais payés ! Pour moi, c’était un énorme bond en avant dans mon activité de blogueuse wannabe, et une reconnaissance incroyable pour tout le temps passé à faire évoluer mon projet.

Je me suis donc envolée du 9 au 13 avril 2019 pour la région lilloise, que je ne connaissais absolument pas, afin d’y rencontrer plein d’autres blogueurs, assister à des conférences, discuter avec des offices de tourisme… et manger. Beaucoup manger. Tout cela a été rendu possible par les organisateurs du WAT19 (l’autre nom du salon) et l’agence d’attractivité locale Hellolille, que je ne remercierai jamais assez pour cette belle occasion de découvrir un peu plus mon pays !

Lille et ses p’tites briques rouges

Les briques typiques de la région de Lille
Les briques typiques de la région lilloise

C’est la première chose qui m’a frappée : l’omniprésence de la brique rouge. Sommes-nous arrivés à Londres ? Non, nous sommes bien en France ! Il se trouve que dès les années 1560, les constructions en bois ont été interdites au profit de la brique et de la pierre. Si l’utilisation de briques rouges nous fait penser de prime abord à des bâtiments industriels, il s’agit pourtant d’une architecture typique de la région qui caractérise aussi bien bâtiments publics que privés. 

Personnellement, je trouve que les maisons de ville sont vraiment hyper mignonnes !

Malheureusement, il parait que ce type de construction n’est pas très bien isolé, et quand on connait le climat dans lequel se trouve la ville de Lille… Mieux vaut se contenter de regarder de l’extérieur que d’habiter dedans (oui, j’étais en prospection assez active pour trouver une nouvelle ville point de chute :p).

Lille et son melting-pot architectural

Architecture de Lille
Le style Renaissance de la Maison de Gilles de le Boé (1636)

Pour tous les amateurs d’architecture, la ville de Lille est un vaste terrain de jeu qui oscille entre style Lillois à arcures, baroque flamand, néo-gothique, néo-flamand, Napoléon III, Art déco… Bref, impossible de tous les répertorier ici. C’est un véritable melting-pot architectural, qui fait que l’on passe clairement son temps le nez en l’air ! Hellolille nous a pris sous son aile une matinée entière pour nous faire visiter à pied tous ces beaux monuments (l’après-midi était consacrée aux Géants du Nord, dont je parle dans cet article dédié). Mention spéciale à la cathédrale Notre-Dame-de-la-Treille, achevée en 1999, avec sa façade en marbre portugais translucide !

Pour les fanas d’architecture, je vous propose de consulter cette synthèse de conférence « À la découverte des façades de Lille » et la balade imagée d’André Dhainaut.

Lille et ses hôtels de luxe

Cloître de l’hôtel Couvent des Minimes
Cloître de l’hôtel Couvent des Minimes

Il aura fallu que j’attende mes 30 ans et la générosité du WAT19 et d’Hellolille pour mettre les pieds dans un hôtel 4 étoiles. L’hôtel Couvent des Minimes, situé au cœur du centre historique de Lille, a été une sacrée expérience pour moi, petite routarde fauchée. Si la chambre était tout simplement impeccable, spacieuse et insonorisée (avec 36 000 flacons de crèmes et tutti quanti dans la salle de bain), le véritable point fort de cet hôtel, c’est bien son architecture incroyable. Situé dans un ancien couvent du XVIIe (AVEC DES BRIQUES ROUGES <3), il a été réhabilité en hôtel de luxe en 1990. Je ne trouve même pas les mots pour décrire le buffet gargantuesque du petit déjeuner.

Le problème majeur de cette expérience est que je vais pleurer quand je vais devoir retourner dans des hébergements bas de gamme.

Les autres blogueurs s’en sont aussi bien sortis, avec notamment Alexandra d’Itinera Magica qui logeait juste à côté à l’hôtel Clarance, un ancien un hôtel particulier du XVIIIe siècle.

Lille et LA BOUFFE !!

Un beau Welsh bien gras dans un restaurant de Lille
Un beau Welsh bien gras dans le restaurant “les Compagnons de la Grappe”

Comme ne pas parler de la ville de Lille sans évoquer son patrimoine culinaire ? Outre les moules-frites, c’est une vraie explosion de saveurs pour tous ceux qui aiment avoir le ventre bien rempli et rouler sous la table. Et Hellolille a bien compris que le blogging donne faim : c’est donc lors d’une croisière en péniche qu’ils nous ont sustenté avec de bons petits plats préparés par l’association Lille Tables et Toques, et que nous avons pu assister le lendemain à des ateliers de cuisine locale. Une belle mise en jambe pour connaître le savoir-faire du cru !

C’est la patrie du maroilles, de la fricadelle, de la gaufre, de la carbonade flamande, du waterzooi et du potjevleesch. Et de la bière. En bref, de quoi tenir chaud au corps lorsqu’il fait un froid de canard.

Mention spéciale au welsh : du cheddar fondu à la bière sur du jambon, cuit sur du pain, mijoté dans une cassolette. Et avec des frites pour éponger le fromage. Et une micro-salade pour atténuer le sentiment de culpabilité. Bon appétit.

Quand la ville de Lille accueille le WAT19

Soirée du WAT19 à Lille
Les blogueurs en folie lors de la soirée du WAT19 dans la Chambre de Commerce de Lille !

Le WAT, c’est toute une aventure, qui commence dès le trajet en train Lyon-Lille avec un simple message « Hey, les blogueurs de Lyon, on se retrouve à la sortie du train pour aller manger ? ». L’organisation ne s’est pas fichue de nous, puisqu’en plus de nous proposer des blogtrips pour découvrir la région, des conférences et des rencontres avec des offices de tourisme, on a eu droit à deux soirées très sympas, dont une dans la Chambre de Commerce de Lille. Ouais, rien que ça.

Coupole de la Chambre de Commerce de Lille
Focus sur la coupole de la Chambre de Commerce de Lille

Personnellement, je n’ai pas fait beaucoup de business lors du salon (j’étais plutôt en mode prospection sur des contrées cheloues), par contre j’ai eu l’occasion de rencontrer en chair et en os de nombreux blogueurs avec qui je discutais déjà régulièrement sur Twitter, et même de nouveaux. L’ambiance était très conviviale et bon enfant et ma tête et mon estomac en gardent un très bon souvenir, ce qui a probablement contribué à la bonne impression que j’ai eue de la ville de Lille. Cela dit, une fois le salon terminé, je suis partie rejoindre des amis pour le festival Betizfest à Cambrai et j’y ai goûté la chaleur humaine du nord (celle dont tout le monde parle), avec un bon goût de reviens-y :p 

Ce petit voyage dans les contrées françaises m’a permis de me rendre compte à quel point je ne connaissais pas la France, et qu’il allait me falloir encore un paquet d’années pour bien prendre la mesure de la diversité de mon pays…  En attendant, je recommande à tous les blogueurs voyage qui passeraient par ici de participer au prochain WAT ! C’est de l’or en barre pour affiner la stratégie d’un blog de voyage et débusquer de nouvelles opportunités de collaborations !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Top