Quiconque fait du tourisme dans un village en Allemagne est immédiatement frappé par la richesse des couleurs. Il y a les fenêtres des maisons traditionnelles à colombage, croulant sous les géraniums. Les jardins des bâtisses modernes qui débordent de clématites. Les allées des immeubles bordées de tournesols. On dirait bien que l’Allemagne a un engouement tout particulier pour les fleurs ! Et en cherchant les racines de cette passion, c’est au cœur de l’âme des Allemands que l’on plonge 🥰

En tant qu’Alsacienne avec un père vivant en Allemagne, l’outre-Rhin est un peu ma seconde maison. Mais du coup, j’en viens à ne même plus remarquer certaines choses tellement elles font partie du paysage : la preuve, je me suis rendue compte hier avec effroi que je n’avais jamais parlé de ma région natale ici ! C’est au travers des yeux de mon amoureux que je redécouvre l’Alsace et l’Allemagne (enfin, le Bade-Wurtemberg). Cet été, c’était une excursion dans la Forêt Noire, au milieu des villages fleuris et maisons traditionnelles à colombages, qui a déclenché cette question que vous vous êtes peut-être déjà posée :

« Pourquoi diantre y a-t-il des fleurs partout en Allemagne ? »

Parce que je déteste devoir me contenter d’un laconique « c’est comme ça », j’ai décidé de creuser plus en profondeur la question. Je dois dire que j’ai moi-même été surprise par les raisons qui se cachent là-dessous, au point de vouloir vous en faire profiter. De quoi voyager depuis votre canapé tout en découvrant des petites anecdotes étonnantes ! 🌻

Pas fan des géraniums ?

Raison 1 : Parce que les fleurs en Allemagne, c’est culturel

Façade de maison allemande fleurie
En Allemagne, les fleurs décorent avec goût des façades déjà bien colorées

Dès que l’on a passé le Rhin, on les aperçoit : les champs de fleurs à couper soi-même (Blumen zum selbstschneiden), où les cueilleurs se délestent de quelques euros dans une petite caisse non surveillée dans un climat de confiance absolu. Si l’on n’est pas près de voir fleurir ce concept en France, vilains malhonnêtes que nous sommes, c’est tout à fait normal d’aller se fournir en fleurs directement à la source quand on vit en Allemagne. Même les supermarchés vendent leurs propres fleurs et les fleuristes sont Légion, à tel point que l’Allemagne est le grand consommateur au monde de bulbes, végétaux d’ornements et fleurs coupées (1).

Mais pourquoi donc rendre les fleurs aussi facilement accessibles ? Tout simplement parce qu’en plus d’aimer jardiner, les Allemands offrent volontiers des fleurs dès que l’occasion se présente : invitation à un repas, anniversaire, mariage… Même pour les fêtes traditionnelles, les fleurs sont de la partie : à Pâques, il est par exemple courant d’offrir des tulipes rouges qui symbolisent le sang du Christ ! 

Savez-vous d’ailleurs qu’au XIXe siècle, les jeunes femmes et hommes célibataires mettaient dans leur boutonnière un bleuet — symbole du pays à cause de son bleu prussien — pour se reconnaître ? Les fleurs sont donc culturellement bien enracinées en Allemagne 😉

Raison 2 : Parce que les Allemands sont sensibles à l’écologie

Rue en Allemagne, Forêt Noire
Une ruelle à Ottenhöfen im Schwarzwald : le végétal a une place d’honneur dans toutes les maisons !

Les Allemands sont bien connus pour leur fibre écolo, et pour cause : l’amour de la nature est inscrit dans leurs gènes depuis bien longtemps. Leur aptitude singulière à la contemplation du paysage est même à l’origine du mouvement littéraire du romantisme au XVIIIe siècle, dont la nature est un thème central. Il permettait alors de casser les codes du classicisme considérés comme trop rigides et perfectionnistes.

Dans les années 70, certaines régions (Länder) votent les premières lois destinées à la protection de l’environnement. Le parti des Verts (Die Grünen) a fait son entrée au Parlement dès 1983 et est de plus en plus présent, avec de bons scores aux élections européennes et, depuis 2011, la présidence du Bade-Wurtemberg (la région frontalière avec la France, où se trouve la Forêt Noire).

L’Allemagne est donc depuis longtemps un terreau fertile pour la sensibilisation à l’environnement, même si le pays détient paradoxalement la place de premier pollueur européen 👎 (2). Les pistes cyclables sont innombrables, la sortie du nucléaire se poursuit, et le végétal occupe une place majeure en raison de ses bienfaits reconnus sur le stress, la dépollution de l’air, etc. En conséquence, l’amour des plantes qui était déjà présent chez les Teutons ne fait que se renforcer davantage avec le temps : on comprend mieux pourquoi les fleurs ont autant la côte en Allemagne !

Raison 3 : Parce qu’il y aura bientôt plus de retraités que de jeunes

Façade en fleurs en Allemagne
Pour entretenir autant de fleurs, mieux vaut être à la retraite…

L’Allemagne, c’est un peu le Japon de l’Europe. La population ne se reproduit plus assez et vieillit de mieux en mieux, si bien qu’en 2016, 21 % des Allemands avaient plus de 65 ans et moins d’un quart avait moins de 25 ans (3).

Du coup, le nombre de retraités explose. Même si la retraite arrive plus tard en Allemagne qu’en France, et que de nombreux retraités prennent un petit boulot pour compléter leur pension trop basse, cela laisse quand même beaucoup de personnes en quête d’une activité pour occuper leurs journées.

Et que fait-on quand on cherche à s’occuper en Allemagne ? On jardine. En 2019, près de 48 % des Allemands entre 60 et 69 ans ont jardiné au moins une fois par mois (4). De là à y voir une corrélation avec l’augmentation de l’espérance de vie, il n’y a qu’un pas…

Raison 4 : Parce que tout jardin allemand qui se respecte DOIT être décoré

Décoration de jardin fleuri en Allemagne
Les décorations en céramique sont le must pour égayer un jardin fleuri en Allemagne

Ce n’est pas tout de mettre quelques buissons par-ci par-là pour décorer son allée. En Allemagne, le jardin c’est tout un art. Alors non seulement on y met des fleurs, mais aussi d’autres objets mignons pour recréer tout un microcosme choupinesque.

Cet amour inconditionnel pour le décorum de jardin ne vient pas de nulle part : il s’agit d’une tradition nationale fortement ancrée. Car l’Allemagne, c’est la mère patrie du nain de jardin en céramique ! C’est en 1884 qu’une petite entreprise d’objets en terre cuite de la région de Thuringe a industrialisé pour la première fois la production des nains de jardin, initialement fabriqués en marbre et donc réservés aux plus riches. Si vous vivez en Allemagne et que vous n’avez pas votre nain de jardin (ou équivalent), vous avez raté quelque chose !

Alors forcément, installer un nain de jardin dans un jardin sans fleurs, c’est sacrilège, et ça suscite le courroux du Front de libération des nains de jardin.

Raison 5 : Parce que… c’est la loi !

Pots de fleurs et décorations de jardin en Allemagne
A défaut de terre battue dans laquelle planter, les pots de fleurs pullulent.

Aussi fou que cela puisse paraître pour un Français qui s’offusquerait très rapidement que la loi mette son nez dans ses choix paysagers, le verdissement des jardins privés est obligatoire dans le Bade-Wurtemberg. Et ce depuis… 1995 !

Une nouvelle réglementation stipulait en effet que toute zone non bâtie d’un terrain construit doit être une zone verte. L’objectif était alors de rendre illégaux les jardins de graviers, qui sont de réels désastres pour la biodiversité, pour favoriser le retour des abeilles et améliorer la capacité d’absorption des sols. Problème : cette loi qui laisse place à l’interprétation n’a jamais vraiment été respectée et on assiste à un retour de la mode des jardins de graviers. 

Que les propriétaires de tels jardins aient agi par fainéantise ou par goût douteux, tous auront l’obligation de réintroduire le végétal sur leurs plates-bandes : en juillet 2020, l’interdiction des jardins de graviers (Schottergärten-Verbot) a été clairement formalisée dans cette région d’Allemagne. Et quoi de mieux que les fleurs pour rester dans la légalité ?

Avec tout ça, on n’est pas prêt de voir les maisons allemandes se séparer de leurs incontournables géraniums en fleurs 🙂 J’espère que cet article vous aura donné envie de faire du tourisme en Allemagne pour admirer — entre autres ! — les façades exubérantes des jolies maisons fleuries.

Propagez le flower power sur les réseaux sociaux ! 🌼


(1) FranceAgriMer : L’horticulture ornementale, données 2017/18
(2) BFMTV : Quels sont les pays qui émettent le plus de CO² dans l’UE ?
(3) INSEE : Un vieillissement plus marqué en Allemagne qu’en France ou au Royaume-Uni
(4) Statista : Umfrage der Generation 60plus zu beliebtesten Freizeitaktivitäten in Deutschland 2019
(5) SWR Aktuell : Verbot von Schottergärten in Baden-Württemberg – was das im Alltag bedeutet

© Tous droits réservés, photos y compris