Amérique du Sud

Les cavernes de marbre en Patagonie

Cavernes de marbre, Chili

Le lac General Carrera abrite un véritable trésor naturel à en rendre jaloux les architectes. Ce sont les vagues successives de ce grand lac d’une couleur étonnante qui, sur plus de 6 000 ans, ont sculpté ces remarquables formations géologiques, dont une cathédrale de marbre. La difficulté d’accès à ce lieu est récompensée par une invitation à vivre quelques instants au cœur d’une oeuvre d’art surréaliste 100 % naturelle…

Cavernes, chapelle et cathédrale de marbre

Ces cavernes, considérées comme faisant partie des plus belles du monde, se situent dans la partie chilienne du deuxième plus grand lac d’Amérique du Sud, qui est à cheval entre le Chili et l’Argentine. Elles regroupent trois formations distinctes : la Caverna de Mármol (“caverne de marbre”), la Capilla de Mármol (“chapelle de marbre”), et la Catedral de Mármol (“cathédrale de marbre”). Elles forment un réseau hors du commun de tunnels labyrinthiques et de magnifiques colonnes de marbre qui n’ont rien à envier aux constructions de la Grèce antique. Le lac, d’origine glaciaire, contient de nombreux minéraux en suspension qui reflètent la couleur bleue des rayons du soleil. C’est de là que provient son saisissant ton turquoise, qui sublime ces grottes lorsque les reflets de l’eau dansent sur les parois.

Cathédrale de marbre, Patagonie
La cathédrale de marbre : un bloc de roche massif posé sur des piliers naturels.
© Javier Vieras / Flickr / CC BY 2.0

Une sortie en bateau permet de naviguer au plus près de ces merveilles naturelles, et de passer à l’intérieur de la cathédrale de marbre lorsque le niveau de l’eau est suffisamment bas (au début de printemps généralement). Il est même possible de se balader à pied dans certains tunnels ! Par contre, c’est en plein été que l’on peut admirer au mieux les reflets de l’eau bleutée sur les parois, emportant le visiteur dans un univers encore plus surréaliste. Mais qu’elle que soit la période de l’année choisie, l’expérience sera toujours unique. Le niveau de l’eau et la réflexion de la lumière n’étant jamais exactement les mêmes, c’est un vrai bonheur pour les amateurs de photographie car les clichés seront toujours subtilement différents.

Chapelle de marbre, Patagonie
La chapelle de marbre, pittoresque, surgit de nulle part.
© Dan Lundberg / Flickr / CC BY-SA 2.0

Il est impératif que la météo soit clémente pour visiter ce réseau de grottes. Lorsque l’eau du lac est agitée, il est impossible de s’en approcher en toute sécurité. Ce n’est pas pour rien que le lac a été appelé Chelenko (“lac des tempêtes”) par les natifs amérindiens Tehuelches. Enfin, pour profiter au mieux de la réflexion de la lumière naturelle à l’intérieur même des cavernes, il est recommandé de profiter du lever du soleil.

Cathédrale de marbre, Patagonie
Les striures témoignent des mouvements anciens des glaciers dans cette région.
© Dan Lundberg / Flickr / CC BY-SA 2.0

Petite parenthèse sur une crainte personnelle. J’imagine que le fait de passer en bateau dans des tunnels très étroits, avec inévitablement des frottements entre la coque et le marbre qui est une matière fragile, altère beaucoup plus rapidement les cavernes. Et je ne parle même pas de marcher carrément dessus. Peut-être vaut-il donc mieux se contenter d’en faire le tour, quitte à louper quelques photos, pour préserver le plus longtemps possible cette formation inscrite au patrimoine national. Il serait intéressant d’avoir l’avis d’un spécialiste là-dessus, si un géologue passe par là…

Un peu de logistique…

Comment aller aux cavernes de marbre ?

Pour visiter ces formations hors du commun, le seul point d’accès est le port de Puerto Río Tranquilo, dans la région Aysén, où plusieurs agences proposent des sorties en bateau et kayaks. Mais avant de pouvoir monter sur l’un d’eux, encore faut-il accéder à ce village, et c’est loin d’être du gâteau ! Le seul moyen de s’y rendre en transports en commun est de prendre le bus depuis la ville de Coyhaique (qui est à plus de 200km des grottes) en direction de Cochrane et qui vous déposera au niveau de Puerto Rio Tranquilo. Vous pouvez consulter en ligne une liste des différentes agences de bus reliant ces deux villes. Si vous arrivez du côté de Chile Chico, au sud du lac, il y a aussi des bus qui peuvent vous y emmener !

Où dormir sur place ?

Puerto Río Tranquilo est un petit village d’environ 400 habitants qui tourne principalement grâce aux voyageurs de passage, mais qui est quand même très calme. Ne vous attendez pas à rencontrer des hordes de touristes à tous les coins de rue. La haute saison se situe en décembre et janvier, quand il fait le plus chaud. Par contre, il semblerait que certains établissements ferment pendant l’hiver (en juillet/août), faute de clients ! Je vous recommande donc de réserver en avance, surtout si vous voulez avoir des bons prix… En effet, les nuitées sont assez chères. Comptez 50 € minimum la nuit dans un hébergement classique. Heureusement, il existe deux campings pour les petits budgets et probablement quelques établissements low cost.

A voir également dans le coin

Quitte à faire le déplacement jusqu’au fin fond de la Patagonie, autant en profiter pour explorer les autres sites d’intérêt proches de Puerto Río Tranquilo !

Lac General Carrera, Patagonie
Vue du lac General Carrera entouré par les montagnes.
© Backpackerin / Pixabay

Glaciar Exploradores (Parc Naturel Laguana San Rafael)

Je vous ai expliqué plus haut que la couleur particulière de l’eau du lac provient des écoulements des glaciers… La bonne nouvelle c’est qu’on peut les visiter aussi ! Le glacier Exploradores se situe à 52 km du village. Il appartient au fameux Champ de glace Nord, cette formation de glaciers ininterrompue qui, couplée au Champ de glace Sud, en fait la troisième plus grosse calotte glacière après le Groenland et l’Antarctique ! Quand on part en trekking à l’assaut de ce monstre gelé, on peut y admirer le plus haut point de la Patagonie : le Mont San Valentin (4 058 m). Une tradition consiste à boire un whisky pour se réchauffer avec des glaçons provenant du glacier. Décidément, on avait déjà vu ça dans l’article sur Svalbard ! L’occasion de débuter un tour du monde “dégustation” des cubes de glaciers ?

Sports aquatiques

La présence de tous ces lacs et rivières en font une place de choix pour pratiquer le rafting et le kayak ! La très plébiscitée et très longue rivière Río Baker est probablement un des meilleurs spots pour se lancer dans ces activités nautiques, bénéficiant en plus d’une eau aussi belle que le lac General Carrera. Il faudra pour cela se déplacer à Porto Bertrand (65km au sud). C’est aussi le paradis des pêcheurs, des concours sont même organisés.

Peintures rupestres

Quand on voyage en Patagonie, on finit par relativiser les distances. De ce fait, je fais un écart de 350 km pour vous parler de la Cueva de las Manos (“caverne des mains”). Un site d’importance historique argentin inscrit à l’UNESCO puisque l’on peut y découvrir des peintures rupestres datant de 13 000 ans, les plus vieilles d’Amérique du Sud ! Nombre de mains réalisées avec la technique du pochoir sont représentées, mais on y trouve aussi d’autres dessins comme des guanacos, une espèce de lama local.

Autant de raisons de se rendre dans cet endroit si vous êtes un amoureux de la nature et que les grands espaces sauvages ne vous effraient pas car la Patagonie est l’un des endroits les moins peuplés au monde (et pourtant si vaste !).

Pour aller plus loin

Chile Travel : La page de la région sur le site officiel du tourisme au Chili (FR)
Terra Chile : Un article sur les activités possibles à Puerto Río Tranquilo (FR)
Blue Light : Un ebook GRATUIT de la photographe Linde Waidhofer sur les cavernes de marbre. Je vous invite également à consulter tous ses autres ebooks de photos sur diverses destinations (Patagonie, Islande, Mexique…) et à faire une donation via Paypal pour encourager ce format économique (EN)

Crédit photo :  © Nicolás Lara / Wikimedia Commons / CC BY-SA 3.0

One comment

  1. Magnifique. Merci pour cet article bien recherché qui donne envie d’y aller.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Top