Catégorie : Asie

AsieCarnets de route

Un mois seule en Thaïlande (partie 3)

Avec un an de retard, me revoici pour parler de la fin de mon voyage en solo en Thaïlande en 2015 (oui, je le confesse, j’avais oublié que j’avais cet article sur le feu…). Je vous parlais auparavant de mon périple dans les îles de Krabi, puis de mon passage à Chiang Mai et Pai. Aujourd’hui, je vais vous raconter mon retour dans les îles, cette fois-ci côté Golfe de Thaïlande, à Koh Tao, alias le paradis des plongeurs !

AsieCarnets de route

Un mois seule en Thaïlande (partie 2)

Dans la première partie de mon voyage en Thaïlande, je vous ai parlé de mon périple dans les îles du Sud, dans la province de Krabi. Je reviens à la charge avec la deuxième partie de mes aventures, cette fois-ci dans la région de Chiang Mai ! Trek, massages, cours de cuisine, visite d’éléphants, Chiang Rai… Les activités y sont très nombreuses et très faciles d’accès. Vous verrez que le Nord est tout aussi intéressant à visiter que les îles paradisiaques !

AsieCarnets de route

Un mois seule en Thaïlande (partie 1)

Cela faisait longtemps que j’avais envie de raconter mes aventures en Thaïlande, pays que j’ai eu la chance de visiter fin 2015. Le projet de départ était simple : profiter d’une fin de CDD pour crapahuter en Asie avec un petit budget. A la base, je n’étais pas fixée sur la destination. Mais comme j’ai trouvé un aller-retour pas trop cher, et que la Thaïlande proposait toutes les activités que je voulais faire, je suis partie au royaume du Siam !

Asie

La grotte Hang Son Doong, monde perdu vietnamien

Quand une équipe de la British Cave Research Association explora au Vietnam, en 2009, une cavité souterraine inconnue, ils étaient loin de se douter qu’ils allaient découvrir la plus grande grotte du monde. Hang Son Doong est un véritable monde perdu, doté de sa propre rivière, son propre lac, et sa propre jungle, où l’on pourrait y caser des buildings de 40 étages. Avis aux amateurs de spéléologie : la grotte est ouverte au public depuis 2013 !

Asie

Les Chocolate Hills des Philippines

Un parterre immense de petits dômes tous plus réguliers les uns que les autres, une saison sèche qui grille la végétation qui pousse dessus, et aucune intervention humaine dans le processus… De quoi attiser l’imaginaire des gens du coin qui les ont appelées Chocolate Hills ! A vrai dire, même les scientifiques ne sont pas parvenus à un consensus pour expliquer la manière dont ces collines dignes de l’usine de Willy Wonka se sont formées.

Top